samedi 14 mai 2011

Le Pape est mort


Quelquefois calé entre mes cordes et attendant de taper de nouvelles histoires, j’aime bien écouter la radio. Les hommes sont contents aussi car ils profitent de la musique et quelques tubes de Lady Gaga ont eu leur moment de gloire. Point de haut-parleurs, nous sommes dans un monde imaginaire et chacun entend ce qu’il veut sur la goélette de Jack le Pirate…

Les longues journées maritimes sont donc régies par quelques évènements radiophoniques et l’heure des infos est un moment sacré. Les résultats sportifs délivrent des cris de joies ou de déceptions, vite oubliées par la politique internationale ou le cours de la bourse. Les matelots sur les navires pirates sont plus érudits qu’on croit, et j’aime savoir que le destin de mon Poséidon est entre de bonnes mains. Même si elles manient mieux le cordage ou la croupe, que le tocsin ou le clavier.

J’ai remarqué pourtant des réactions diverses au cours des diffusions multiples de cette radio commune, pour des journées ou des évènements spéciaux. Quelques morceaux d’Elvis Presley à la queue-leu-leu leur mis la puce à l’oreille sur son état de santé et la nuit venant au rythme de Don’t be Cruel ou Jailhouse Rock, il fut canonisé avant même le résultat de son autopsie. Les grilles d’une radio sont établies de telles manières que tout changement indique en lui même une information capitale et l’arrêt des habitudes remplacées par un programme musical muet, parle de lui-même.

Ce jour-là, pour une raison inconnue, de la musique classique avec de grandes orgues pontifiantes et  des chants aux allures de psaumes, avaient rempli nos oreilles et questionné nos intellects. Musique sacrée, liturgique et chants grégoriens, tout y passa, y compris quelques negro spirituals qu’entonnèrent en cœur les matelots, jusqu’aux plus hauts cordages du bateau. Cela arriva jusqu’aux mouettes qui cessèrent même de voler un moment.

On ne pensa même pas qu’un des programmateurs avait simplement un goût pour la grande musique ou un différent de contrat avec un de ses chefs, mais Bosco, un gros mouchoir entre ses grosses pognes et l’œil vitreux des jours d’abstinence, lança avec évidence :

«  Le Pape est mort, je crois bien… »

Depuis ce jour-là, je suis aux aguets pour tout changement de programmes, ou dès qu’un chanteur a droit à plusieurs chansons d’affilée sur les ondes. Idem pour la télévision, les multidiffusions d’un auteur ou d’un acteur mettant une puce à mon oreille de pirate.

Ce qui fait dire parfois à Tim, toujours la plaisanterie à la boutonnière :
 « Et Michael, qu’est-ce qu’il devient ? On l’entend plus… » Avec un petit sourire entendu.

Alors moi je guette un « Thriller, un « Beat It » ou autre « Billie Jean », en tremblotant…
 

9 commentaires:

  1. Ah mais ça ne va plus du tout là! Même si ton pirate au crucifix a l' oeil égrillard tu ne mouilles pas du tout mon encre contrairement à tes habitudes! Je vais t' envoyer en podcast du Monroe,Bardot, Sade pour remonter ton moral et redresser ton sabre!

    RépondreSupprimer
  2. Pardon Isabelle des mers du Sud, ce n'est pas une histoire très sexy mais je te promets que la (les) suivante(s)vont te séduire et cueillir ta rosée entre les lèvres de ta gourmandise...Juré promis! Besos ♥

    RépondreSupprimer
  3. Quand les aventures ne sont pas sexuelles, je crois que tu es moins attentive, Aurélie. Mais j'ai d'autres vices en réserve, sois en sûre...A tout bientôt ^^

    RépondreSupprimer
  4. Et qui dit que le pape n'écoutait pas Deep Purple en boucle ?
    C'est vrai que bien souvent un changement de programme annonce une mauvaise nouvelle, et parfois cela nous affole pour rien. C'est simplement un artiste qui sort son nouvel album...
    Puis un jour, on le voit à la télé et on se dit, bah il était pas mort lui ?

    RépondreSupprimer
  5. Merci de ton commentaire, je désespérais d'un peu de compréhension. C'est un souvenir d'atelier graphique que j'ai adapté en mode pirate...On vivait au rythme de la radio et on commentait beaucoup le nez sur la feuille !
    Besos Rosée ♥

    Les prochains textes seront plus hard, c'est d'actualité non ? ^^

    RépondreSupprimer
  6. Je crains en effet que nos journalistes nous jalousent, avec nos histoires de pirates ;-)

    RépondreSupprimer
  7. A croire qu'il n' y a que le hard qui plaise...

    RépondreSupprimer
  8. La presse fait fort mais elle n'invente rien, enfin normalement...^^ Les textes un peu chauds plaisent, à moi aussi mais j'aime alterner. Que mes moussaillonnes se rassurent, j'ai quelques histoire bien senties dans ma manche. Besos Rosée ♥

    RépondreSupprimer