vendredi 20 mai 2016

L'Histoire d'un Amour

Dans une autre vie, je suis dessinateur. De BD ou de « petits miquets », si vous préférez. Je dessine des aventures de personnages imaginaires, que j’ai inventés moi-même ou créés en collaboration avec un scénariste, qui peut être une femme en l’occurrence et donc s’appelle UNE scénariste.

Une fois l’histoire prête, tout seul ou en binôme sous forme de scénarios manuscrits ou dactylographiés plus les annotations et croquis utiles, vient le moment de la réalisation des planches (pages) qui peut alors varier dans le temps de six mois à un an. Heureusement, je ne fais pas les couleurs car cela allongerait de plusieurs mois mon travail.  Ouf !

De là, commence un long sacerdoce où les vacances se raréfient, réduites à la portion congrue des visites familiales ou quelques dédicaces et festivals pour pérenniser les œuvres précédentes (et manger aux frais de la princesse plus quelques avantages en nature le cas échéant). Bref, le temps est venu alors des horaires décalés, des affres des grands doutes avec « recommençage et déchirage », ce qui oblige à augmenter le nombre d’heures travaillées et par conséquent à pratiquer au fil du temps et de plus en plus, ces fameuses « nuits blanches » ! Qui ne sont pas tout à fait blanches à vrai dire mais au sommeil réduit au petit matin puis à la reprise au plus tôt des opérations.

S’enchaînait donc la valse de ces horaires décalés que j’agrémentais de diffusions télé dont je profitais surtout à l’oreille, même si selon le film ou le sujet, je pouvais lever la tête pour jeter un œil sur l’émission en question. Ce fut ainsi que je fus envahi intérieurement à certaines périodes de ma vie par « Chasse et Pêche », « Voisin voisines » ou « La Voie Jackson » ce qui me rendit friand pour toujours des grandes épopées de haute-montagne, moi qui aie toujours eu une vie active proche du koala…

Pourtant un jour, ou plutôt une nuit, il m’arriva une aventure dont j’ai mesuré le sens au fil du temps. Je n’étais pas le pirate entouré de moussaillonnes endiablées à l’époque, dois-je le préciser. J’étais concentré sur un encrage long et difficile, embrumé dans mes fonds sonores habituels, quand par hasard je cognais du coude un gros dictionnaire posé là qui s’écrasa lourdement sur le sol. Surpris moi-même par le bruit sourd et conséquent, je continuais mon travail, mettant aux oubliettes cet épisode de la nuit.

Pourtant un moment après, mon sixième sens devina que quelque chose se passait. Au point que ma tête se tourna inconsciemment vers la porte de mon bureau qui était fermée habituellement. Mais là, je vis le loquet tourner lentement et le battant avancer. « Dououucement ».

Je me préparais à agir, à vrai dire je ne me souviens plus comment, quand j’aperçus derrière la porte de bois une tête blonde que je connaissais bien…

- C’est toi ma chérie ? Mais qu’est-ce que tu fais ?

Un balai à la main, elle avança dans la pièce, l’œil bleu terrorisé, soufflant comme ayant échappé à un péril certain.

- J’ai cru qu’il t’était arrivé quelque chose. J’ai entendu un bruit énorme et j’ai cru que quelqu’un t’avait attaqué…

Je me souvenais du bruit, ce gros dictionnaire tombé sur les armes du moyen-âge. Elle avait imaginé mille choses, une prise d’otage dans mon bureau par des inconnus prêts à tout et elle était descendue à pas de velours jusqu’à cette porte derrière laquelle elle ne savait pas dans quel état elle allait me retrouver.

 Ce balai, cette inquiétude, ce courage, ce fut comme plus de mille mots d’amour jamais dit que j’enregistrais d’un seul coup et que je ressortirais plus tard, le moment venu. Ce que je fais dans tous mes moments de doute, mes manques d’inspiration ou de talent…

C’est beau la vie d’artiste, non ?


Jack Rackham


A ma moussaillonne ♥

15 commentaires:

  1. Et c'est là qu'on se rend compte que l'amour est toujours là.....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est tout à fait ça, beau ou belle inconnue ;)

      Supprimer
    2. Belle... :p ;)

      Supprimer
    3. Alors besos, belle inconnue ♥ :p

      Supprimer
    4. besos Jack ;) ♥

      Supprimer
  2. ah ! l'amour , ses mystères, ses promesses, son ivresse ...tout une programme alléchant !

    RépondreSupprimer
  3. C'est pour ça qu'on se lève le matin...ou qu'on se couche tard ;) Besos Jerry ♥

    RépondreSupprimer
  4. Il n'y avait que toi pour écrire un tel texte.Merci pour tous ces clins d'oeil.Ce manuscrit est précieux.......

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci la moussaillonne ! ♥
      Besos, Jack ♥

      Supprimer
    2. Je relis plusieurs fois ton manuscrit et chaque lecture me remplit de joie. :) Dom... (Pepette)

      Supprimer
  5. Quelle belle histoire, Captain.
    Vous aimez les femmes d'action !
    "Besos ♥"
    Ingrid

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Depuis Ann Bonny,mes amours moussaillonnes ont un certain profil ^^
      Besos Ingrid ♥
      Jack

      Supprimer
  6. Vous êtes vraiment mignons tous les deux,rien ne remplace la réalité palpable, celle qui dure, celle qui fait chanter le quotidien, c'est encore mieux qu'un récit de piraterie! J' imagine la seule héroïne de ta vie prête à te défendre avec son balai et je suis toute attendrie!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une histoire vraie est le meilleur ciment d'un conte de pirate^^

      La vie d'artiste est pleine de ces petits moments; je saurais bien encore d'arracher quelques larmes, promis ♥

      Supprimer