dimanche 18 décembre 2011

La Fille aux Bas Nylon


C’était un samedi soir sur le port du centre et l’Ile du Crâne vivait alors au rythme des macumbas qui s’agitaient au Poca Hontas, la seule boîte ouverte en cette période aux Caraïbes…J’avais mis mon tricorne des dimanches et je tournoyais avec la clientèle féminine afin de retrouver mon pied marin et mon déhanché de fêtard. Cameron m’avait fait la surprise de venir passer le week-end, au grand dam de Tim, et la voir se démener au milieu de la piste faisait plaisir à voir. J’imaginais encore nos nuits d’osmose spatio-temporelle et l’eau me revint à la bouche de ses caresses et autres…

Je lui souriais de temps en temps en agitant une main évocatrice, revenu au comptoir où je scrutais la salle comme un périscope. J’étais sur le point de rejoindre mon hamac et mes pénates un peu assourdi par un brouhaha musical, quand j’aperçus cette fille qui portait des bas qui n’étaient point de contention. Sa danse chaloupée envahissait l’espace et ses yeux projetaient des feux à appeler tous les marins du monde pour une partie de poker jusqu’au bout de la nuit…

Je m’approchais à pas de loup, en entamant une danse d’indiens apprise à mon retour de New Delhi, à Karachi. Une soirée dans un cabaret privé que je n’avais pas projeté mais qui marqua ma jeunesse d’apprenti…De quelques pas en canard, je m’approchais de la fille quand Lady Ania coupa ma route par un rock endiablé que je ne lui connaissais pas. Prenant ma main et la direction des opérations, nous tournoyâmes comme des toupies et j’eus de la peine à garder dans ma mire la belle inconnue aux bas Nylon.

Ania était une sacrée attachée de presse cordiale et tout mais sa fougue et ses jambes interminables m’avaient ensorcelé. Je la remerciais pour la danse, exténué mais vivant puis reprenais le chemin de mon inconnue. Je croisais alors Maia, ma petite sorcière rouquine qui avait fêté la sortie de son nouveau Grimoire, et m’entraina dans une volupté de slows langoureux où nos membres se mélangèrent et je ne sus à la fin si j’avais bien tout récupéré ce qui m’appartenait…

Puis ce fut le tour de Cameron qui s’agrippa en m’enfourchant comme un canasson et malgré l’expérience des rodéos appris avec Buffalo Bill au cours d’un voyage en Amérique, elle ne décrocha point jusqu’à l’extinction des feux.

Penaud, je rentrais seul sur ma goélette endormie. Quand j’aperçus soudain une paire de bas au bas de mon hamac, mais la pénombre ne me permettait pas de distinguer le visage de sa propriétaire qui me fit signe de m’approcher, de son doigt en crochet…

Je sentis juste son souffle m’inviter à de plus intimes présentations, et je me régalais du goût de son rouge à lèvres quand je l’embrassais fougueusement.

Un croui croui complice nous accompagna toute la nuit mais partie au petit matin, je ne sus jamais si c’était elle qui l’avait passée avec moi.

Cette fille aux bas nylon…

12 commentaires:

  1. Ah mon pirate, te savoir bien entouré me réjouit le coeur, et une charmante inconnue qui porte des bas et a le cran de trouver la porte de ta cabine a tous mes suffrages!

    RépondreSupprimer
  2. J'aime ton enthousiasme Orfée, ça me fait chaud au tricorne :)
    Besos chère poétesse des Mers du sud ♥

    PS: Le code de ma cabine est XXXX XXX... :))

    RépondreSupprimer
  3. Julien Clerc pourrait peut-être t'aider à mettre un nom sur cette charmante inconnue aux bas nylon ;-)

    RépondreSupprimer
  4. Ah bin non Rosée, j'aime bien les surprises et les invitées mystère...Mais j'ai la mémoire du goût et qui sait ?
    Besos et muxus vous ♥

    RépondreSupprimer
  5. Je me posais la question si Cameron n'était pas l'inconnue aux bas nylon, quoique sachant que Maia était dans les environs, je me demandais si parfois...un elixir!

    RépondreSupprimer
  6. Ah cette inconnue enigmatique !
    Bises <<<<< Domi >>>>>>

    RépondreSupprimer
  7. @ Bizak = c'est vrai que quand Maia est dans le coin, faut s'attendre à tout ! :))

    RépondreSupprimer
  8. @ Domi = C'est comme mon sourire...énigmatique ! Besos♥

    RépondreSupprimer
  9. Bas nylon avec couture n'est ce pas, c'est encore plus jolie, ce sont des vrais !
    Le pirate ne vas réveillonner seul à ce que je vois, il y aura du beau monde :)
    Bisous et jolies fêtes de fin d'année, sur un bateau c'est toujours magique !

    J'ai choisi le texte, mais j'ai changé la photo, j'espère que tu aimeras, c'est une femme bien sûr...
    Bisous frais aussi à Orfee !!!

    RépondreSupprimer
  10. Il y a toujours de l'animation sur ma goélette, Virginie ! Besos et bon réveillon à toi ♥

    Tu avais carte blanche, tu me diras quand ça sort :)) J'aimerais ta photo, tu as bon goût !

    RépondreSupprimer
  11. Tiens! tu décris un de mes fantasmes^^ ' un inconnu, un délice charnel....
    Besos Pirate Et Bonnes FÊtes

    RépondreSupprimer
  12. Tiens tiens, j'ai lu dans tes pensées alors Victoria :)
    Joyeuses fêtes et des besos ♥

    RépondreSupprimer