jeudi 22 juillet 2010

Une Visite


J’étais épuisé par les fêtes ayant marqué mon anniversaire. Non pas par les abus d’alcool ou de veille mais la longue course poursuite de mes chers amis en guerriers Jivaros ou autres m’avait lessivé. J’étais déjà un pirate de petite nature avant mon âge avancé, alors à présent…Je décidais de me reposer quelques jours, tout l’équipage et Tim ayant décidé de préparer la fête d’un vieil ami à l’autre bout de l’île.  Enterré jusqu’au cou dans le sable recouvert de fourmis rouges ou plongé à fond de cale sèche une journée entière, je lui souhaitais bien du plaisir…

Replaçant mon oreiller contre le dossier du lit, je profitais de ce farniente en regardant le bleu du ciel. Je suivais des yeux quelques mouettes qui survolaient le ponton et cette quiétude me dessinait un sourire fendu dans ma barbe de vacancier. Quelques bruits m’avertirent bien d’une arrivée mais je décidais de faire grève des oreilles et décidait de ne rien entendre à ces indices de visite.

Des petits cailloux répétant une valse contre un hublot, je me levais finalement en traînant mes vieux pieds qui semblaient avoir cent ans. Ebloui par un soleil levant depuis longtemps, je scrutais le bas de la passerelle la main à moitié devant les yeux, et reconnaissait donc à moitié cette personne aux allures familières…
La blondeur de ses cheveux se rappela à mon intelligence et se retournant, je vis ce sourire à la moue unique, celui de Cameron…

J’avais longtemps rêvé d’elle, imaginant même un destin à la progéniture fabuleuse d’une douzaine d’enfants. Mais nos ébats charnels n’avaient pas dépassé les fantasmes de mon cerveau de pirate, laissant mon désir à l’état de puceau et mon amour à celui d’une bouteille à la mer.

«  Bonjour Jack. » Dit-elle de sa voix grave et suave.

Dès ce moment, son regard entendu prit en otage le mien et ne le lâcha plus. J’observais sa peau mouvant en de rictus très doux, et je l’aidais à gravir les marches de la passerelle, curieuse de connaitre enfin mon univers…

Ses étonnements n’avaient d’égaux que ses exclamations, je découvrais moi-même les tréfonds de mon bateau,  et mon esprit n’avait d’attention que pour son bras qui se tenait au mien. Elle semblait réconciliée avec elle-même, ses colères contre ses moulins à vent étaient tombées, la paix semblait l’enrober d’un parfum invisible qui l’habillait d’une peau nouvelle…

Je lisais en elle comme dans un livre que j’aurais pu écrire et elle était belle de sourire à tout comme une fleur qui avait trouvé son jardin.

Elle prit ma main comme un linge pur pour s’en couvrir et me conduisit jusqu’à ma cabine. M’invitant à m’étendre avec elle. Je la pris dans mes bras et un tourbillon de souvenirs nous submergea. Notre amour tant partagé revenait en surface et ce n’étaient pas nos peaux qui se frôlaient mais nos sentiments l’un pour l’autre…

Nous regardions nos doigts se mêler , se caresser et se pénétrer. Nous nous mangions plus que nous nous goûtions. Une sorte de frénésie érotique nous prit comme si nous nous connaissions depuis toujours. Nos langues avaient en bouche le pigment de l’autre et nous avions faim de nos sexes comme des ogres privés longtemps de nourriture. Copuler ne suffisait pas à nous unir et nous voulions aller au-delà de nos désirs. Nous étions affairés sur nos gourmandises et nous nous dévorions jusqu’à récolter et boire nos semences qui semblaient des décoctions de nous.

Comme des loups qui avaient fait une trêve, nous arrêtâmes nos ébats sans fin possible qu’une pause ou un repos. L’un dans l’autre et sur l’autre, nous nous endormîmes sans avoir rassasié nos envies mais heureux de s’être retrouvés…


 Mes yeux s’écarquillent à nouveau devant le bas de la passerelle et c’est une autre jeune femme que j’aperçois me sourire. Qui est-elle et partagerons-nous un amour infini, c’est ce que décidera la chaleur de l’été…

Le destin est ainsi fait qu’on attend quelqu’un et qu’une autre arrive…

Tiens, une visite…

 …


Jack Rackham. 

21 commentaires:

  1. Mummm, il y avait longtemps qui Cameron n'était pas venue..Mais une autre est arrivée, ha!ha! il faut vivre les moments présents et laisser faire le destin....Bravo pour ce récit plein de sensualité, de désir, de sexe, comme j'aime...

    RépondreSupprimer
  2. Oui Cameron est de retour !
    J'ai eu un pressentiment, va t-elle me donner des nouvelles, qui sait ? ^^

    Chacun comprend ce texte comme il veut, moi seul en ait la clef !

    Et Annie, merci de ta visite...♥
    Besos,
    Jack

    RépondreSupprimer
  3. Garde la clef tout près de ton coeur et qu'elle ne t'apporte que du bonheur!!!<3

    RépondreSupprimer
  4. Tiens une visite? Cameron?....ça faisait longtemps ;)
    Haaa l'amour!!!!...Une passion c'est fort, ca te prends là, au fond de toi.
    Mais comme dit Annie, et comme je le dis toujours aussi, vivons l'instant présent, vivons chaque instant sans en perdre une miette...♥
    C'est beau......et si sensuellement écrit ^^

    J'adooooore Capitaine ;)
    Besos♥

    RépondreSupprimer
  5. Un ancien amour qui refait surface, peut-être ressemble t'elle à Cameron ?

    RépondreSupprimer
  6. Merci d'adorer Josépha !
    La clef de la vie est comme celle des songes, s'agit-il de lire les choses à l'endroit...L'instant présent c'est un bon précepte ! ♥

    Besos moussaillonne ♥

    RépondreSupprimer
  7. Ah la beauté de Cameron est lumineuse, elle me rappelle quelqu'un c'est vrai Ysa...^^

    Besos ♥

    RépondreSupprimer
  8. ♥ ♥ ♥

    çà marche!!! Merci Rackham!!!!

    RépondreSupprimer
  9. la rosée du matin22 juillet 2010 23:00

    Le destin nous réserve parfois de belles et agréables surprises.
    Besos

    RépondreSupprimer
  10. Le destin nous réserve des surprises c'est vrai Rosée du matin, mais quand on l'aide un peu elles ont plus de chance d'arriver ! ;)
    Besos ♥

    RépondreSupprimer
  11. Il m'arrive d'en douter et plutôt faire confiance au pur hasard...

    RépondreSupprimer
  12. Bien sûr, trop composer peut faire dévier un destin initial...
    Bonne nuit Rosée du matin ♥

    RépondreSupprimer
  13. hum, torride ton été, Jack ! bisous

    RépondreSupprimer
  14. Je sais Nuax, ma timidité ne se voit pas beaucoup, un manque de pudeur peut-être ou alors je suis à l'aise sur mon bateau avec le temps...^^

    Ah l'amour ne se fait pas sans copeaux !
    Besos ♥

    RépondreSupprimer
  15. Je suis enchantée par ton bonheur Jack de retrouver Cameron ...et Dana l'aurais-tu oubliée?Contente de retrouver tes aventures et ton goût en matière de femme qui es des plus exquis...des mouahhhh repetés.Flora

    RépondreSupprimer
  16. Aaah Flora, ce sont des personnes imaginaires pour la plupart ou qui n'ont d'existence que dans mon esprit de pirate. Mouah à toi, merci de ta présence enthousiaste !
    Besos ^^

    RépondreSupprimer
  17. très beau texte comme toujours ... et toujours un grand plaisir à lire ta plume ...
    ^^

    RépondreSupprimer
  18. Merci, car ce texte a été écrit pour toi...^^

    RépondreSupprimer
  19. ...je me souviens et j'ai été très flattée et touchée
    merci ...^^

    RépondreSupprimer
  20. Merci à toi...une belle visite aujourd'hui ^^

    RépondreSupprimer