mardi 9 avril 2019

La La Land ♫♪♪



La La Land ♫♪ comme un air de musique fredonné, sorti de l’imagination du réalisateur franco-américain Damien Chazelle et de l’auteur-compositeur Justin Hurwitz…

La la Land, comme le quartier d’Hollywood situé à Los Angeles (L.A.) et aussi le symbole d’une manière de vivre un peu décalée…

Mia et Sébastian (interprétés par Emma Stone et Ryan Gosling) se rencontrent par hasard en ville, elle travaillant pour une cafétéria de studios de Cinéma, lui jouant du piano dans des clubs pour gagner sa vie. Elle a pour rêve de devenir une grande actrice, lui de faire du jazz dans son propre cabaret. On suit le récit de leur progression et leur amitié amoureuse à travers des numéros musicaux, dignes des grandes comédies américaines ou françaises. Les numéros sont colorés et suivant le rythme de l’histoire, alternent les mélodies nostalgiques et les airs toniques.

Introduisant le film par une scène d’anthologie dans les embouteillages de L.A., Another Day of Sun donne toute sa force à cette histoire dont le corps suit les déclinaisons de City of Stars, une mélodie plus douce aux variations subtiles d’un morceau à l’autre. On suit les auditions improductives de Mia et la montée professionnelle de Sébastian à travers un groupe Rock. Entre deux, les amants se retrouvent mais bientôt séparés par leurs ambitions différentes. Le One-woman-Show étant plus difficile à imposer que la tournée en tant que pianiste du groupe de Sébastian ^^

Tout finira bien pour eux même si la vie et le succès les séparent, comme s’ils ne pouvaient pas réussir ensemble...Belle scène de flash-back imaginaire où ils se voient en couple avec un enfant dans de vieilles images jaunies d’un film d’une autre époque.

Entre deux scènes de danse aux claquements de doigts qui rythment la musique ou aux talons qui claquent sur le sol pour montrer que c’est vrai, on voit les endroits marquants de Los Angeles tel l’Observatoire de Griffith, mais aussi des vues de Paris qui rappellent la France et un certain Jacques Demy et ses Demoiselles de Rochefort…

Une comédie musicale incontournable, au même titre que Chantons sous la pluie ou Un Américain à Paris, à voir absolument ! Jack Rackham


*
Sorti en 2016, La La Land a raflé 14 nominations aux Oscars, dont 6 statuettes, et 7 Golden Globes, avec Emma Stone faisant le doublé au titre de la meilleure actrice. Le charme de ses grands yeux et sa performance de danse donnant une haute réplique à Ryan Gosling, plus discret à la manière d’un James Stewart, le second rôle masculin idéal.


7 commentaires:

  1. J'ai une telle horreur de la culture américaine que je ne pourrai pas aller payer pour Hollywood. De plus, enfant j'étais terrorisé par Walt Disney, Bambi, le Magicien d'Oz… j'ai peur quand je vois ces films. l'emprise financière et culturelle américaine est à mon sens quelque chose de terrifiant.la La Land, impossible.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi c'est tout le contraire, tu dois imaginer l'immensité de mon plaisir là ♥

      Supprimer
  2. Je n'ai jamais vu ce film, peut-être parce qu'il a eu trop de "prix"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah la la, l'esprit à la française...De toutes façons, c'est la possibilité de passer peut-être un bon moment qui t'est encore réservé, besos ♥

      Supprimer
  3. Bonjour Rackham le Rouge, tu en parles fort joliment de ce fameux film "La la Land" signé Damien Chazelle et , ne l'ayant pas vu cette histoire d’amour dans le monde de la musique et du cinéma me séduit. Par contre, j'ai vu et adoré son scotchant film "Whiplash" qui m'a bien impressionné et que je te recommande si toutefois tu ne l'as pas visionné.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Whiplash a justement servi la promotion du projet La La Land pour Chazelle. Je vois beaucoup beaucoup de films, donc il arrivera inéluctablement sous mon nez ^^

      Je te recommande La La Land qui est un hommage vivant à la musique et la danse (et à la comédie musicale); alors, passe un grand moment c'est un bijou ♥

      Supprimer