jeudi 10 décembre 2009

Le Balai de Maia





Mildred faisait des gros yeux ronds, à croire qu’il n’avait jamais vu son Capitaine nu sur sa couchette, ou dans sa plus simple expression si vous voulez…

L’histoire avait commencé un peu plus tôt, entre le crépuscule et l’aube, quand les esprits font causette dans les cales ou les personnages imaginaires font irruption dans les rêves des bonnes gens. Justement, certains viennent chez les pirates et là une sorte de petite libellule du nom de Clochette avait atterri sur le gros ventre de Jack Rackham, votre serviteur :

- Captain ! Captain ! Vous dormez ? Demanda la petite chose.
- Non, tu vois bien que je réfléchis…Mais bien sûr que je dors ! Sinon je ferais quoi là dans mon lit, hum ?
- Vous mettez pas en colère, Capitaine. Je viens vous demander un service…
- Ben voyons. Je t’écoute…Répondis-je en soufflant.

Tu parles, heureusement qu’au fin fond de la nuit dans les rêves, les distances se font en un claquement de doigts mais tout de même. J’étais à l’autre bout du monde en train de regarder à une fenêtre étrangère, et une petite bonne femme était en train de me demander des choses incroyables :

- C’est mon rêve de faire un tour en balai magique, surtout celui d’une sorcière ! Dit clochette avec un sourire jusqu’au oreilles.
- Bon, reste-là, dis-je. Ce n’est pas un chat noir et une donzelle endormie qui vont me faire peur. Décidais-je.

J’entrouvris la porte qui n’était pas fermée à clef, et me glissait dans la cabane. Je marmonnais une dernière fois entre mes dents et j’aperçus là posé contre le mur, le dit balai !
Je tendais la main vers lui quand une sorte d’engourdissement me prit. Je tournais l’œil en coin vers le lit de la sorcière quand je la vis pointant un doigt vers moi…

J’étais tétanisé et elle s’approcha de moi en n’arrêtant pas de me pointer de son index. Elle me dit :
- Vil pourceau ! Tu viens me voler dans mon sommeil, moi qui t’ait cajolé, aimé, et toutes sortes de choses que je passerais sous silence. J’ai bien aimé il faut dire..Hi ! Hi ! Bon, je te cherche une punition, attends un peu…Déclama Maia la sorcière.
- Allons la rouquine, c’est pour faire plaisir à la petite Clochette. C’est toi que je préfère, tu sais bien…

Un tonnerre d’éclair éclata dans toute la pièce et le balai se mit à voler encore et encore au point de tout renverser. Confitures, hydromel, sirop d’érable, comme s’il avait visé surtout les sucreries…Maia rigolait et se mit à chevaucher le balai, comme au rodéo. Clochette avait ouvert la fenêtre et regardait le spectacle, béate et ravie.

Maia se prenait au jeu et se mit à lécher le balai, qui faisait des loopings et des saltos arrières. La langue de la sorcière semblait danser autour du manche, comme celle d’un caméléon au muscle longiligne et interminable. Elle se gavait de sirop et de sucres en remontant le manche, encore et encore. Telle une vorace, le balai semblait se déhancher et venait se frotter à la bouche de Maia. Elle le suçait comme un sucre d’orge géant et se régalait…

Bientôt, il y eut plus de sucres sur le balai et Maia s’essuya la bouche d’un mouvement de manche.
- Ah, je suis bien rassasiée, je n’en ai pas laissé une goutte !

Soudain le balai, semblant perdre la tête se jeta sur Clochette et ils disparurent tous les deux dans le ciel, sous le rire à gorge déployée de Maia.

Là-haut Clochette était ravie de chevaucher le balai magique, mais le plaisir fut bref et ils atterrirent aussi sec dans la cabine de Jack.
Jack, au fait, où est-il, se demanda Clochette.…

Un nuage magique fit disparaître le balai et je réapparus dans mon lit, nu comme un ver. Clochette se mit à rire d’un rire convulsif et je sortis de mes rêves. Quand Mildred entra dans la pièce…

Je me tournais vers mon oreiller en le serrant, me remémorant cette folle escapade.
Clochette avait voulu faire un tour de balai mais c’est moi qui avait fait un tour de manège avec Maia…


Jack Rackham.

Retrouvez le blog de Maia Luna « Sort Céleri » en copiant l’adresse
http://sort-celeri.blogspot.com/
ou en cliquant sur le lien du même nom dans la colonne de droite >

20 commentaires:

  1. quelle imagination!!!
    As-tu déjà interprété les rêves Jack???
    chevaucher un balai signifie superstition!
    bises!

    RépondreSupprimer
  2. Ah ben non, je sais pas pour les rêves, victoria...
    Mais pour Maia, chevaucher un balai, je crois savoir ! ^^
    Besos à toi !

    RépondreSupprimer
  3. vil canaille !!! je ne sais plus comment je vais oser regarder mon balai désormais !! Ma gourmandise n'est pas si vilain défaut !
    Moi que tu préfères ? tu ne changeras donc jamais, la peur te ferais dire n'importe quoi pour ne pas avoir à subir mon courroux.
    Jack : à charge de revanche.
    Merci pour le lien. biz mon tendre pirate

    RépondreSupprimer
  4. Mmmh, c'était un moment délicieux...
    Merci à toi, tendre rouquine, il faudra qu'on s'organise un monopoly ou un strip poker un jour.^^
    Besos.....

    RépondreSupprimer
  5. Un tour de balai avec Maia, ouais ... franchement t'en perds pas une ... Et puis la Clochette, tiens je ne la regarderai plus jamais de la même façon celle-là non plus !
    Tu es incorrigible Jack ...
    En parlant de balai, y'a quelqu'un qui veut se dévouer pour venir faire un tour de ménage à la maison, avec de la vraie poussière en prime ???!!!

    RépondreSupprimer
  6. Maia et Clochette sont adorables...
    Tu veux un petit coup de balai chez toi ?
    Quand tu veux Sco, avec plaisir...

    Mais c'est loin. A combien à vol de bateau ?
    Besos ma chère et bonne matinée...

    RépondreSupprimer
  7. Mon balai, est beaucoup moins espiègle.. Alors je le boude !

    RépondreSupprimer
  8. Recouvre-le de confiture de groseilles et tu verras, Colombine !
    Besos

    RépondreSupprimer
  9. Bonjour Jack cette période de fête et de sucrerie t'inspire ton texte est une performance plus délicieuse que des confiserie tes entrées sorties dans le récit me subjuguent comme dab tu sais trop bien écrire....merci Clochette je m'en rappelle au début de ma découverte du blog et surtout l(illustration qui accompagnait le texte!!

    RépondreSupprimer
  10. Merci de ta visite matinale, Flora.
    Le café embaume ma cabine et je réponds à ce courrier encenseur...
    Deux sucres ?
    Besos...

    RépondreSupprimer
  11. Génial ce billet! endiablé ou envoûté, ce ballet me plaît!

    RépondreSupprimer
  12. Merci Solveig ! Un billet imagé et sensuel, c'était pour toi !
    Besos ^^

    RépondreSupprimer
  13. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  14. Moi je suis partie avec Clochette, caresser les étoiles et leur voler de la poudre scintillante pour les nuits trop sombres...

    RépondreSupprimer
  15. Je suis avec toi Yaëlle, je me transforme en balai de temps en temps, ça a un certain effet...Si je vois encore tes démons, je leur coupe le cou !
    Besos ^^

    RépondreSupprimer
  16. Bien sûr " la vie n'est pas moins belle quand elle a des côtés sombres ", je comprends...

    RépondreSupprimer
  17. Oh la la cette histoire de balai est par moments un peu borderline ou alors c'est moi qui ait l'esprit mal placé... ah ah en tout cas j'adore et j'arrive même à visualiser ma sorcière préférée en train de léchouiller le balai, c'est dire !!!!

    RépondreSupprimer
  18. Ah Ysa, on lit toujours ce qu'on imagine et ce dont on a envie...^^

    J'espère que chacun a compris que j'étais transformé en balai, hein ?
    Tu étais proche de la vérité alors ?

    Visualise, visualise et besos Ysa :
    Jack

    RépondreSupprimer
  19. Merci, c'est gentil de dire ça ;-)
    Besitos Jack la canaille!
    Solveig...

    RépondreSupprimer
  20. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer